Version mobile

CFE-CGC Air Francelogo CFE CGC mains
J'adhère à la CFE-CGC Air France

Industrie de l'aérien

Industrie de l'aérien

Retrouvez ici toute l'actualité du monde de l'aérien

Les PNT exigent le paiement des jours de grève

Le mouvement de grève de septembre a déjà coûté 330 millions d'euros de perte d'exploitation à Air France. Le combat du SNPL, consiste désormais à réclamer le paiement des jours de salaires décomptés en octobre par l'entreprise pour le calcul de la partie variable de leur rémunération.«Une procédure judiciaire peut débuter», déclare le syndicat. Elle sera engagée contre Air France devant le conseil de prud'hommes. Fin septembre, leur salaire fixe (environ 40 % de leur rémunération) a été versé. Mais ils ont dû attendre fin octobre pour percevoir la partie variable (60 %) qui correspond aux primes de vols. Certains pilotes ont perdu la moitié de leur salaire de septembre s'ils ont fait grève pendant les 14 jours.

FNAM : plus de compagnies aériennes françaises dans cinq ans ?

Le président de la Fédération Nationale de l'Aviation Marchande Alain Battisti a publié une longue lettre ouverte, dans laquelle il assure que « si l'on ne fait rien, il n'y aura plus de compagnies aériennes françaises dans 5 ans », en raison des low cost « voyou » et de la concurrence subventionnée sur le long-courrier. Nous reproduisons ce courrier dans son intégralité :


Air France-KLM plombé par la grève, mais pas seulement!

Les résultats en forte baisse du troisième trimestre illustrent aussi la dégradation de la conjoncture.
La publication des résultats trimestriels laissait augurer du pire pour Air France-KLM. C'est bien le cas. Avec un résultat d'exploitation en baisse de 64 % sur un an, à 247 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en baisse de 6,7 %, à 6,7 milliards, le groupe a livré ses plus mauvais résultats pour un troisième trimestre depuis... 2009. Sans les 187 millions tirés de la vente d'actions Amadeus, il aurait même accru ses pertes nettes, qui atteignent déjà 514 millions sur les neuf premiers mois de l'année.

Ryanair condamné en appel pour travail dissimulé en France

Faute de pouvoir baser ses appareils sur les grands aéroports français, Ryanair doit y faire venir ses avions chaque jour, ce qui nuit à sa compétitivité. 
La cour d'appel d'Aix-en-Provence a confirmé la condamnation à payer 8,3 millions d'euros d'amendes au total.


Lufthansa: Grève des PNT

Face à une nouvelle grève des pilotes, Lufthansa a dû annuler plus de 1.400 vols.Une issue au conflit n'est pas en vue.

Une nouvelle grève des pilotes paralyse depuis hier la compagnie aérienne Lufthansa, dans un conflit social qui traîne depuis plus de dix-huit mois. Cette huitième grève depuis janvier est sans doute la plus dure avec celle ayant duré trois jours au début du mois d'avril.

Tout çà, pour çà....

Le projet d'accord élaboré avec le SNPL, va être soumis au vote.

Une semaine après avoir repris les négociations , la direction d'Air France et SNPL sont parvenus à s'entendre sur l'avenir de Transavia France, « Un projet d'accord est sur la table », annonce le SNPL dans un communiqué publié hier. Il consacre le retrait définitif du projet Transavia Europe, mais autorise Air France à poursuivre le développement de sa filiale low cost en France, au-delà de la limite actuelle de 14 appareils, en conservant des conditions de travail différentes pour les pilotes d'Air France et ceux de Transavia. A l'avenir, tous les pilotes de Transavia France auront ainsi deux contrats : un Air France et un Transavia. La revendication d'un contrat unique aux conditions d'Air France, à l'origine de la grève, est donc abandonnée.

Page 3 sur 14