Version mobile

CFE-CGC Air Francelogo CFE CGC mains
J'adhère à la CFE-CGC Air France

Retraites complémentaires non revalorisées

Les retraites complémentaires Arrco et Agirc, versées aux retraités du secteur privé, ne seront pas revalorisées le 1er avril.
Le pouvoir d'achat des 15 millions de retraités va reculer en 2014. Les pensions de base ne seront pas augmentées, comme d'habitude, le 1er avril, mais le 1er octobre. Ce gel de six mois, décidé par le gouvernement dans le cadre de la réforme des retraites , permettra d'économiser 800 millions d'euros. Mais ce n'est pas tout. Les pensions complémentaires Arrco et Agirc, versées aux retraités du secteur privé, vont elles aussi stagner cette année.

Retraites complémentaires non revalorisées
Retraites complémentaires non revalorisées

Les conseils d'administration des deux régimes gérés par les partenaires sociaux, qui se réunissent cette semaine, décideront d'une revalorisation nulle au 1er avril, pour la première fois depuis le milieu des années 1990, comme l'a révélé toutsurlaretraite.com.


Un plan d'économies sans précédent
C'est la conséquence conjuguée de la faiblesse de l'inflation et d' un accord signé par les organisations patronales et syndicales gestionnaires de l'Agirc-Arrco . 

Si les pensions Agirc et Arrco avaient baissé le 1er avril au lieu de stagner, les régimes complémentaires auraient économisé 550 millions d'euros de plus l'an prochain. Une question sera donc abordée lors des conseils d'administration : l'Agirc et l'Arrco pourront-ils récupérer cette somme à partir de 2015, si l'inflation remonte ? Cela voudrait dire que les retraités perdraient encore une fois du pouvoir d'achat.

Année blanche pour les retraités
De combien progresseront les retraites de base le 1er octobre ? Il est encore tôt pour le dire, car le calcul sera fait à partir de la prévision actualisée d'inflation pour 2014, que Bercy dévoilera fin septembre. Mais il est certain que la revalorisation sera très faible, car elle sera amputée, comme pour les pensions Agirc-Arrco, de la correction de l'inflation pour 2013, qui s'est avérée beaucoup moins forte que prévu (de 1,01 point). Pour les retraités, 2014 sera donc une année blanche, ou presque, pour la revalorisation de leurs pensions.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.